Parler de ses points faibles
Parler de ses points faibles

Quelles sont vos faiblesses?

Oui, la redoutable question d’entretien sur les points faibles en entretien . La dernière chose que vous voulez faire lors d’un entretien est de dire que vous êtes mauvais dans quelque chose. Bonne nouvelle : vous pouvez répondre à cette question sans hésitations . Et – indice – cela n’implique PAS de prétendre qu’être perfectionniste est une faiblesse personnelle

Cet article vous montrera :

  • Ce qu’un recruteur veut entendre lorsqu’il demande vos points faibles.
  • Comment répondre à la question “Quelles sont vos faiblesses”.
  • Le meilleur exemple “quelles sont vos faiblesses” répond.

En recherche d’emploi ? Voir nos offres d’emploi

Qu’est-ce qu’un recruteur veut savoir en posant la question « Quelles sont vos faiblesses » ?

Voici un petit secret. Il s’agit de la façon dont vous répondez, pas de ce que vous répondez.

Le recruteur recherche trois qualités :

  • Connaissance de soi
  • Honnêteté
  • L’amélioration personnelle

Connaissance de soi

A faire

Un candidat idéal ne niera pas qu’il a de réelles faiblesses. Mais la faiblesse qu’ils choisira ne doit pas être un handicap pour le poste recherché.

“Oui, j’ai quelques faiblesses. Ma plus grande faiblesse est mon incapacité à bien travailler en équipe. C’est pourquoi je suis devenu chauffeur routier. Je passe la plupart de mon temps seul.”

exemple du type de réponse à formuler . . .

Ne pas faire

Certains candidats entendront la question « quelles sont vos faiblesses » et se figeront. Ils paniquent et nient en avoir. Le déni est l’une des pires erreurs que vous puissiez commettre.

“Faiblesses? Quelles faiblesses ? Vous voulez dire moi? Tu te moques de moi! Je n’en ai pas.”

le type de réaction à éviter

Honnêteté

La deuxième pire erreur ? Mensonge.

A faire

Un candidat idéal ne mentira pas sur ses faiblesses. Choisissez une véritable faiblesse et parlez des mesures que vous prenez pour y remédier.

“Je ne suis pas très bon pour évaluer combien de temps il me faudra pour terminer une tâche. Je sous-estime assez souvent le temps qu’il faudra pour faire de petits travaux. Le résultat est que je ne délègue pas assez de temps à des projets plus grands et plus importants. Je dois me dépêcher pour faire avancer les choses. Parfois, je manque des délais. Pour résoudre le problème, j’ai commencé à suivre des cours de gestion du temps sur internet.”

vous pouvez vous en inspirer, et l’adapter à votre cas personnel

Ne pas faire

Déguiser une force en faiblesse.

Quelles sont mes faiblesses ? Eh bien, je suis tellement perfectionniste. Tout doit être parfait. Sans oublier que je suis définitivement un bourreau de travail. De plus, je suis obsédé par l’organisation. Tout doit être parfait et en place. C’est super gênant.

réponse prévisible, et peu digne d’intérêt, à éviter de préférence

D’accord, pendant longtemps, nous avons tous été formés pour répondre de cette façon. Maintenant, les recruteurs savent que c’est une façon d’éviter la question. Encore une fois, ils se demanderont ce que vous cachez.

L’amélioration personnelle

A faire

Une partie importante de votre réponse « quelles sont vos faiblesses » consiste à vous améliorer. Vous devez inclure des détails sur les étapes que vous suivez pour apprendre une compétence ou corriger une faiblesse.

“J’ai deux grandes faiblesses. Le premier est mon incapacité à partager les responsabilités. Le second est de rester patient lors des projets de groupe. Je veux garder le contrôle. Je ne fais pas confiance aux autres pour un travail que je sais pouvoir faire mieux. Donc, si je dois partager une tâche, je perds patience lorsque je soupçonne que l’autre ne le fait pas correctement. J’ai discuté de ces faiblesses avec mon superviseur comme des domaines que j’aimerais améliorer. Nous avons établi un calendrier et des objectifs à atteindre. Je me suis inscrit à plusieurs ateliers de team building . J’apprends à lâcher prise et à faire confiance aux autres. Mon superviseur m’a complimenté sur mes progrès.”

voilà ! réponse tirée du vécu et démontrant une volonté d’évolution

Ne pas faire

Vous ne confessez pas vos péchés ou ne discutez pas des traumatismes de l’enfance avec un thérapeute. Alors, ne parlez pas de votre plus grande faiblesse de tous les temps et attendez ensuite la miséricorde.

Je déteste les animaux. Je déteste tellement les animaux que je crie après le chien de ma sœur quand elle n’est pas là pour l’entendre. Je ne sais pas pourquoi je déteste autant les animaux. Je soupçonne que cela vient du moment où une mouette a mangé mes biscuits il y’à quelques années taco. Je ne suis plus le même depuis. Je ne sais pas quoi faire à ce sujet.

à éviter , cela peut sembler irréaliste mais ce type de réponse est plus courant que vous le pensez

Ne soyez pas bizarre. Ne soyez pas trop franc. Ne pas trop avouer. Oubliez votre aversion pour les animaux et ne parlez pas de la façon dont vous manquez le travail parce que vous ne pouvez pas sortir du lit.

Voici d’autres façons dont l’intervieweur pourrait poser la question « Quelles sont vos faiblesses » :

  • Quelle est votre faiblesse ?
  • quelle est votre plus grande faiblesse?
  • Quelle est votre plus grande faiblesse ?
  • Quelles sont certaines de vos faiblesses ?
  • Quels sont vos points faibles ?
  • Quelles sont vos compétences les plus faibles ?
  • Que considérez-vous comme vos faiblesses ?
  • Quels sont vos forces et faiblesses?
  • Selon votre patron actuel, quel est votre domaine le plus faible ?
  • Parlez-moi d’une fois où vous avez échoué.
  • Décrivez une situation de travail difficile et ce que vous avez fait pour la surmonter.

Certaines des variantes vous permettent de répondre avec une démonstration de force. Ne perdez pas l’occasion.

Conseil de pro : n’oubliez pas que le recruteur se soucie moins de ce que vous répondez que de la façon dont vous répondez. La question “quelles sont vos faiblesses” est conçue pour vous déstabiliser.

Forces et faiblesses vont de pair. Besoin d’aide pour identifier vos points forts ?

Lisez nos guides : “L’entretien d’embauche : le Guide” et le “Guide pour la rédaction d’un CV”

Plus
d'articles